Le français au Liban (version corrigée)

Quelque-part entre la Syrie et l’Israël vivent environ six millions de personnes dans un pays qu’on appelle le Liban. Situé au Moyen-Orient, le Liban comprend d’une grande variété de nationalités, langues et religions. L’arabe est la première langue utilisée au Liban, avec l’anglais, l’arménien, le kurde et surtout le français. Le français est nommé la deuxième langue officielle du Liban et est parlé très souvent entre les Libanais. Dans le texte suivant, on va élaborer au sujet des Libanais francophones et comment le français s’est établi au Liban.

Commençant avec la Première Guerre Mondiale, la France a pris contrôle du Liban, qui était précédemment gouverné par l’Empire Ottoman depuis le 16e siècle. La prise de contrôle des Français était le début de la langue française au Liban. Depuis ce temps, le français est toujours une langue qui est entendue parmi les Libanais. Le français est utilisé sur leur argent, des plaques d’immatriculation, des signes de rue et d’autres. Environ 45% des Libanais aujourd’hui sont considérées francophones, avec 500,000 des 900,000 étudiants qui vont aux écoles francophones. Leur dialecte de français est différent que le traditionnel français en la France ou le Canada, lequel est un mélange du français et l’arabe. Le français et surtout l’anglais sont plus utilisées par les nouvelles générations aujourd’hui, ce qui cause la langue arabe à disparaître.

La langue officielle du Liban, l’arabe, disparaît de plus en plus à chaque journée. L’anglais et le français sont les langues plus populaires et apprises entre familles. Beaucoup de parents préférés d’envoyer leurs enfants aux écoles anglaises ou françaises, car ils pensent que ces langues leur donneraient un futur meilleur aujourd’hui que l’arabe. À cause de ça, les enfants n’apprennent jamais l’arabe à l’école ou avec leurs familles, qui créent une perte entière de la langue dans les futures générations. Ceci est très triste et plusieurs ont peur que l’arabe va éventuellement être une langue complètement perdue au Liban.

En conclusion, c’est très malheureux que l’arabe disparaisse vite au Liban. Par ailleurs, c’est intéressant que le français reste toujours parmi les Libanais depuis toutes ces années. Le français existe évidemment dans plusieurs dialectes et versions différentes parmi tout le monde. C’est vraiment intéressant d’apprendre à ce sujet et de trouver l’histoire de chaque place et leurs langues!

Leave a Reply