Lettre à ma grand-mère

 

Chère Emma,

J’aime bien ton texte; tu as utilisé plusieurs verbes au passé composé (phrases affirmatives et négatives).

Pour les points à améliorer, il faut d’abord que tu décides si tu veux dire TU (tutoyer) ou VOUS (vouvoyer) à ta grand-mère. Il ne faut pas utiliser parfois tu, parfois vous, mais plutôt décider dès le début quel pronom tu vas utiliser et faire preuve de cohérence en utilisant le même jusqu’à la fin du texte. Ensuite, il y a quelques expressions et constructions de phrases à corriger. Finalement, j’aimerais que tu réécrives ton texte pour le 12 janvier.

S’il te plaît, lis les corrections ci-dessous, à l’intérieur de ton texte (voir ***). J’ai fait une correction détaillée pour t’aider… Viens me voir si tu as besoin de clarifications.

Bravo Emma pour tes progrès en conjugaison!

Nathalie 

Chère grand-maman,

Bonjour! Je ne t’ai pas écrit *** depuis si longtemps ***(qu’il y a tellement longtemps), alors il faudra qu’on se rattrape. Vous  avez *** ou tu as?*** manqué beaucoup de changements dans ma vie, et j’ai commencé d’oublier ce qui se passe dans ta vie aussi!

Présentement, je suis entré la douzième année à l’école cette année, et ca se passe très vite! Je suis presque partie de l’école, es-tu *** ou êtes-vous *** fière? Souvenez-vous quand vous êtes venues *** venue (féminin singulier) *** me voir à ma graduation en maternelle, il y a presque treize ans! Je n’ai pas encore fini la biologie, l’anglais ou le français, mais j’ai réussi à finir les mathématiques et les arts l’année dernière qui prenait trop de mon temps!

BRAVO!!!

Après les vacances de *** Noël, je vais *** postuler *** (appliquer = anglicisme à éviter) pour des universités. Je n’aurais jamais pensé à faire quelque chose si grand comme ca, mais j’ai très hâte!

Je suis sûre que tu te poses cette question tout le temps, et oui, ma chienne Coco n’est pas morte! Elle ne dort jamais pendant toute la nuit, mais pour un chien de huit ans elle est très forte! Hier soir, j’ai *** amené Coco faire une promenade *** (non : pris Coco pour une marche) à notre plage préférée, et nous avons pensé *** à (pas de) toi! Je ne t’ai pas *** rendu visite (pas : visitée)  à ton appartement sur la plage il y a longtemps. Nous avons aimé l’arbre de Noël qu’on a vu dans ta fenêtre!

*** Phrase suivante à reformuler :  Je suis très excitée de savoir que je serai avec toi bientôt pendant… ( pas : Bientôt, je suis très excité d’être avec toi pendant les vacances d’hiver!)

Quand elle *** va revenir (futur) *** (pas : est revenue) de Londres, j’espère qu’on va avoir du temps avec ma cousine Sarah aussi. *** I missed en anglais est : Je m’ennuie du temps passé ensemble (non : J’ai manqué notre temps ensemble) depuis qu’elle a déménagé il y a trois ans. Vous *** ou tu as *** avez parlé de  *** comment heureuse : non – tournure anglaise, il faut dire : à quel point tu es heureuse de voir (il vous fait de voir) toute ta famille ensemble, alors j’ai hâte qu’on se rejoigne ensemble ce Noël.

Alors ma chère grand-mère, j’espère que tu as apprécié cette lettre. Je ne t’ai jamais écrit une lettre, mais après celle-ci je pense que je vais t’*** en envoyer une autre.

À bientôt!

Emma

Sciences Humaines

1896 – 1913

  • L’hausse d’immigration (1912)
  • L’ethnocentrisme et la xénophobie
  • Les personnes de Premières Nations ont étè envoyés aux réserves et les écoles résidentielles
  • Les femmes ont pris d’action sur la prohibition et leur droits (voter, suffragettes)
  • Les Étas Unis ont accès à l’Alaska (1903)
  • Les Canadiens ont étè contre les Britanniques

La Première Guerre mondiale

  • La Première Guerre mondiale (La Grande Guerre, the European War) était de 1914 – 1918, En Europe, fini au 11 Novembre
  • Elle était commencé par l’assasinat de l’archiduc Ferdinand, le futur roi Austro-Hongrois et sa femme
  • L’assasinat était fait par un terroriste serbe
  • Il avait deux groupes, la Triple Alliance: l’Allemangue, l’Empire Ottoman, l’Empire Austro-Hongrois et l’Italie
  • Et la Triple Entente: L’Empire Russe, Le Royaume-Uni et la France
  • Parce-que Le Royaume-Uni est leur mère patrie, le Canada, l’Australie, L’Inde et La Nouvelle Zélande était automatiquement oubligé d’aller supporter la Triple Entente
  • Les 4 batailles –
  • 1. Ypres (France) en 1915
  • 2. Somme (France) en 1916
  • 3. La Crête Vimy (France) en 1917
  • 4. Passchendaele (La Belgique) en 1917
  • Pendant la guerre, les femmes avaient deux chois; d’être infirmières où conductrices d’ambulance. Elles étaient aussi volontaires
  • Les innovations technologiques pendant la guerre était les aérostats, les ballons dirigeables, les avions, les biplans, les gaz toxiques, les chars blindés, les sous-marins, et les paquebots navires
  • Le soutien à l’effort de la guerre était les obligations d’aregeant, l’effort volontaire (les ressources comme la nouritture et l’essence), l’impôt (1 à 15% revenu), l’impôt d’entreprises (42)
  • Le Canada était toujours en dette à cause de leur emprunt d’aregant de l’Étas-Unis
  • Pendant la guerre, les femmes ont eu la chance d’avoir des métiers industriels (comme travailler sur une ferme, ou conduire un bateau) car les hommes était partit en guerre
  • Plus de 4000 Autochtones canadiens se sont enroulés en
  • En 1917, Borden a crée la Loi du service militaire, qui faisait joindre l’armée obligatiore pour les hommes canadiens
  • “L’election Kaki” est arrivé en 1917, qui a donné les hommes qui était née en pays étranger avan 1902 le droit de voter, et certaines femmes qui était en relation des hommes militaires
  • En 1917, le tsar Nicholas II de l’Empire Russe a abdiqué son pouvoir à cause des révolutions fait par les russes frustrés qui avait une grande perte de merchandises et nourritture
  • Il y avait aussi le début d’une guerre avec les Étas-Unis et l’Allemagne parce que les allemands ont coulé plusiers navire dans une zone neutre
  • La campagne des cent jours est arrivée en 1918, c’était l’offensive finale des alliances contre les empires centraux
  • Sur le 11 Novembre 1918, un armstrice a étè signé en France pour finir la guerre
  • Le Canada a obtenu un siège dans la conférence de paix de Paris

Le français au Liban (version corrigée)

Quelque-part entre la Syrie et l’Israël vivent environ six millions de personnes dans un pays qu’on appelle le Liban. Situé au Moyen-Orient, le Liban comprend d’une grande variété de nationalités, langues et religions. L’arabe est la première langue utilisée au Liban, avec l’anglais, l’arménien, le kurde et surtout le français. Le français est nommé la deuxième langue officielle du Liban et est parlé très souvent entre les Libanais. Dans le texte suivant, on va élaborer au sujet des Libanais francophones et comment le français s’est établi au Liban.

Commençant avec la Première Guerre Mondiale, la France a pris contrôle du Liban, qui était précédemment gouverné par l’Empire Ottoman depuis le 16e siècle. La prise de contrôle des Français était le début de la langue française au Liban. Depuis ce temps, le français est toujours une langue qui est entendue parmi les Libanais. Le français est utilisé sur leur argent, des plaques d’immatriculation, des signes de rue et d’autres. Environ 45% des Libanais aujourd’hui sont considérées francophones, avec 500,000 des 900,000 étudiants qui vont aux écoles francophones. Leur dialecte de français est différent que le traditionnel français en la France ou le Canada, lequel est un mélange du français et l’arabe. Le français et surtout l’anglais sont plus utilisées par les nouvelles générations aujourd’hui, ce qui cause la langue arabe à disparaître.

La langue officielle du Liban, l’arabe, disparaît de plus en plus à chaque journée. L’anglais et le français sont les langues plus populaires et apprises entre familles. Beaucoup de parents préférés d’envoyer leurs enfants aux écoles anglaises ou françaises, car ils pensent que ces langues leur donneraient un futur meilleur aujourd’hui que l’arabe. À cause de ça, les enfants n’apprennent jamais l’arabe à l’école ou avec leurs familles, qui créent une perte entière de la langue dans les futures générations. Ceci est très triste et plusieurs ont peur que l’arabe va éventuellement être une langue complètement perdue au Liban.

En conclusion, c’est très malheureux que l’arabe disparaisse vite au Liban. Par ailleurs, c’est intéressant que le français reste toujours parmi les Libanais depuis toutes ces années. Le français existe évidemment dans plusieurs dialectes et versions différentes parmi tout le monde. C’est vraiment intéressant d’apprendre à ce sujet et de trouver l’histoire de chaque place et leurs langues!

Le Français en le Liban

Quelque-part entre la Syrie et Israël vivent environ six millions de personnes dans un pays qu’on appelle le Liban. Situé dans le Moyen-Orient, le Liban comprend d’une grande variété de nationalités, langues et religions. Malgré d’être un pays assez petit, le Liban est très divers et as environ 17 majeures communautés religieuses. Il y a surtout beaucoup de Palestiniens et Arméniens qui vivent au Liban, car eux et leurs familles étaient des réfugiées des guerres passées. L’arabique est la première langue utilisée dans le Liban, avec L’anglais, L’arménien, le Kurde et surtout le Français. Le Français est nommé la deuxième langue officielle du Liban et est parlé très souvent entre les Libanais. Dans le texte suivant, on vais élaborer au sujet des Libanais francophones et comment le Français s’est établi dans le Liban.

Commençant en la Première Guerre Mondiale, la France à pris contrôle du Liban, qui était précédemment gouverné par l’Empire Ottoman depuis le 16e siècle. La prise de contrôle des Français était le début le la langue française en le Liban. Depuis ce temps, le français est toujours une langue qui est entendu parmis les Libanais. Le français est utilisée sur leur argent, des assiettes de licence, des signes de rue et d’autres. Environ 45% des Libanais aujourd’hui sont considérées Francophones, avec 500,000 des 900,000 étudiants qui vont aux écoles Francophones. Leur dialecte de français est différent que le traditionnel français en France ou Canada, lequel est un mélange du français et l’arabe. Le français et surtout l’anglais sont plus utilisées par les nouvelles générations aujourd’hui, ce qui cause la langue Arabe à disparaître.

La langue officielle du Liban, l’Arabe, disparaît plus en plus de chaque journée. L’anglais et le français sont les langues plus populaires et apprises entre familles. Beaucoup de parents préférés d’envoyer leurs enfants aux écoles anglaises ou françaises car ils pensent que ces langues leur donneraient un futur meilleur aujourd’hui que l’Arabe. À cause de ça, les enfants n’apprennent jamais l’arabe à l’école ou avec leurs familles, qui créent une perte entière de la langue dans les futures générations. Ceci est très triste, et plusieurs ont peur que l’arabe va éventuellement être une langue complètement perdue au Liban.

En conclusion, c’est très malheureux que l’arabe disparaisse vitement en le Liban. Par ailleurs, c’est intéressant que le Français reste toujours parmi les Libanais depuis tout ces années. Le français existe évidemment dans plusieurs dialectes et versions différentes parmis tous les pays du monde. C’est vraiment intéressant d’apprendre sur ce sujet, et de trouver l’histoire de chaque place et leurs langues!

Visual Arts 11

Since September Emma has noticed some significant improvements in her Makeup and Artwork. She is noticing her SFX makeup to be more realistic, her photo’s to be cleaner and more descriptive, and her concepts to have more consistency and depth.

She has been working steadily to develop her skills with the goal of ‘creeping people out’. She knew she had achieved this when her work was removed from the exhibition walls of the quiet space… because it was just ‘too creepy’…

As Emma and I discussed the context of her work, outside her niche, we realized that she is asking similar questions in her Makeup and Artwork as she is in her academic writing and research.

We identified the some of the key questions informing her inquiry to be:

How crime affects our society
How and why it happens
How do people perceive it
Who are the ‘criminals’

I want to encourage Emma to intentionally bring more of her academic questions to her Art practice.

This manner of questioning is powerful. It is powerful in every medium, it is not exclusive to reading and writing.  Critical thinking and questioning in the Visual Arts as the method leads to comprehensive detailed work that distinguishes mature and accomplished artists from the rest.

I am committed to working with Emma next year, to witness this intentional  her work transform